Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 16:25

Herbe aux cinq coutures, pain d’oiseau, queue de rat, Grand plantain

 

En Haute-Bretagne, un tailleur avait vendu son âme au diable.

 

En contrepartie, le Malin devait le combler de richesses et biens de toutes sortes. Mais, au bout de dix ans, il viendrait prendre possession de son bien.

Toutefois, il était stipulé dans le contrat que si le tailleur pouvait lui présenter une couture si fine que ses yeux de diable ne pouvaient la distinguer, il serait quitte et conserverait son âme.

 

Au jour de l'échéance, le tailleur qui avait peur de perdre son âme et d'être damné, eut recours aux fées, alors nombreuses dans le pays.

L'une d'elles alla cueillir quelques herbes, les cousit ensemble avec des points si fins et si menus que Satan ne parvint pas à les découvrir sous les nervures de la feuille qu'on lui présenta.

C'est depuis ce temps-là qu'en Bretagne et ailleurs, on appelle le plantain : l'herbe aux cinq coutures.

 

 

plantain

 

 

Sortez, quittez le goudron ou le béton, faites cinquante pas. Vous n’avez pas trouvé la Plantain ?... Vous avez certainement déjà marché dessus, ou alors vous avez passé la tondeuse en position basse, vous habitez une dune, un glacier, une forêt profonde, ou bien encore une garrigue déshéritée... Revenez sur vos pas, ou plutôt sous vos pas.


C’est là que pousse cette petite plante rustique, visible toute l’année.
Il y a d’abord ces feuilles, réunies en rosette* largement ovales avec 5 à 9 nervures parallèles saillantes ( on les sent sous le doigt) bien distinctes. Prenez une de ces feuilles, cassez là vers le premier tiers de sa longueur vers l’endroit où elle s’élargit. Vous sentirez les nervures élastiques résister, sembler vouloir retenir les deux parties de la feuille que vous voulez séparer.


Plus de doute c’est bien le plantain majeur ou grand plantain. Ce sont d’ailleurs ces nervures élastiques caractéristiques qui lui permettent de défier vos pas et de pousser dans tous les lieux piétinés en résistant aux agressions et déchirements.


Il fleurira en général d’avril à octobre en épis allongés au sommet de sa tige dressée de 10 à 40 cm ; ce sont « les queues de rat » du langage populaire qui fournissent une nourriture recherchée des oiseaux, « le pain d’oiseau ».Chacune des nombreuses capsules qui composent cet épi renferment de 8 à 16 graines.

 

 

Dépuratif, stimulant et tonique, aux vertus astringentes, vulnéraires et anti-ophtalmiques, doté d'un pouvoir cicatrisant, contenant des sels de sodium, calcium, potassium et silicium, le plantain a été considéré comme un atout pour le traitement de plus de vingt maladies différentes, du Moyen-Âge au XVIII° Siècle.

 

Il existe de nombreuses variétés de plantain qui ont sensiblement les mêmes propriétés et les mêmes caractéristiques permettant une identification facile. Les espèces les plus communes sont le grand plantain, le plantain moyen,  le petit plantain ou plantain lancéolé et le plantain psyllium qui, lui, se cantonne dans le Midi.

 

On les trouve partout le long des chemins, dans les prés, les champs, les lieux secs...

 

 

Vertues Médicinales


Le plantain est utilisé en premier lieu contre toutes les maladies des organes respiratoires et tout particulièrement en cas d'engorgement des poumons, de toux, de coqueluche, d'asthme pulmonaire, même en cas de tuberculose pulmonaire.

 

L'abbé suisse Kuenzle, ce grand médecin de la nature, un connaisseur de la grande force thérapeutique des plantes, écrit que le plantain est utilisé, quelle que soit l'espèce, avec la racine, la plante avec les feuilles, la fleur et les graines.

 

Il purifie comme aucune autre plante ne peut le faire le sang, les poumons et l'estomac et est indiqué pour cette raison aux personnes anémiques ou dont le sang est de mauvaise qualité, dont les poumons et les reins sont faibles, qui sont de pâleur maladive, qui ont des exanthèmes, des dartres ou qui toussotent, qui sont enroués, et reste maigres comme des clous même si ont les gave comme des oies.


Le plantain s'utilise par infusion (1 cuillerée à café bombée de feuilles avec 1/4 de litre d'eau, laisser infuser brièvement), par cataplasme de feuilles broyée ou par sirop.

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

14.122 MHz - Réseau DX

     RADIOAMATEUR

Réseau Amical Francophone

 

                   http://www.hamqsl.com/solarvhf.php 

 

         Infos Réseau

 

en préparation

 

                            

 

 CDXC

Recherche

Coup de Cœur

cousincousine

 

Archives